Les écluses à poisson d’Oléron

Revue N°91

En haut, le Belem passe au large d'Oléron devant une écluse à poisson, comme pour symboliser deux formes complémentaires du patrimoine maritime. Ci-dessus, un pêcheur armé de son espiot recherche le poisson à l'intérieur de son écluse. De part et d'autre du mur monumental, on remarque les ailes en pierre qui entourent l'ouverture d'un bouchot ponté.
Par Yves Gauber - Les écluses à poisson ont toujours été accusées par les marins-pêcheurs et par l'administration de dépeupler les fonds. Aujourd'hui, seules des tolérances administratives locales très restrictives permettent d'y faire de rares captures. Plus question, comme autrefois, d'y poser des nasses en osier, bourgnes et bourgnons. A l'évidence, la modeste activité de pêche et les quelques démonstrations faites par les éclusiers ne peuvent en aucun cas menacer la ressource, surtout si on compare le butin des pêcheries à celui des kilomètres de filets ou des énormes chaluts des pêcheurs professionnels. Mais la réglementation européenne s'adapte difficilement aux cas particuliers et l'association de sauvegarde a dû trouver d'autres arguments, d'ordre patrimonial ou de protection de l'estran, pour défendre ses écluses.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée