Le plateau des Capucins : un site brestois à reconquérir

Revue N°191

Par Catherine Abéguilé-Petit - Pour l'arsenal de Brest, qui a cédé à Toulon sa position dominante, la construction des ateliers du plateau des Capucins, entamée en 1840, est porteuse de tous les espoirs. Conçue pour s'adapter à l'évolution de la flotte de guerre, cette usine à la pointe des techniques de son temps va contribuer à la réalisation de quelques-uns des plus beaux fleurons de notre Marine. Aujourd'hui désaffecté, le site se cherche une nouvelle vocation. Quant au dernier marteau-pilon à vapeur de Pontaniou, il pourrait avantageusement figurer dans l'ensemble réhabilité des Capucins.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée