Le retour de la gabare

Revue N°88

Tout au long du "port-bas" et des quais, gabares, coureaux et allèges se mêlent aux grands voiliers. Symbole de la puissance économique du port de Bordeaux, la bourse se dresse fièrement &men: leurs mâtures.

Au temps de la voile, le fleuve impassible si bien chanté par Pierre Siré avait fait de Bordeaux l'un des tout premiers ports de France. Ses berges étalées en perrés ouvraient, au cœur de la cité, un lieu d'échanges avec le monde et une porte batelière vers l'arrière-pays jusqu'à la Méditerranée. Puis Bordeaux s'est coupée de l'eau, le port est devenu presque invisible et la ville a peu à peu tourné le dos à son patrimoine nautique. Après le passage des grands voiliers en 1990, qui a marqué un sursaut, le retour de la gabare "Les Deux Frères" raconté ici par Pierre-Henri Marin, fait enfin revivre le fleuve. Comme beaucoup d'autres cités fluviomaritimes, Bordeaux a tout à gagner à se réapproprier son port, qui doit redevenir un espace de vie et de beauté. L'arrivée de la gabare serait-elle l'hirondelle qui annonce le printemps ?

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite