Le navire poursuit sa route

Revue N°275

© Maëlle Le Toquin

De Nordahl Grieg, traduit du norvégien par Hélène Hilpert et Gerd de Mautort, illustré par Maëlle Le Toquin. Publié en 1924, ce roman d'apprentissage relate l'immersion brutale du jeune Benjamin au sein du frustre équipage d'un vapeur respectivement rongés par la  syphilis et la rouille. Il fut décrié par les marins, qui s'estimèrent diffamés alors que Grieg voulait dénoncer leurs misères. Le chapitre choisi ici évoque l'un des rares moments de grâce du voyage, quand le soleil enchante la mer et adoucit les mœurs.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée