Clapotis : Le baliseur des Pertuis qui avait l’air d’un yacht

Revue N°102

A l'entrée du Fier d'Ars, à l'île de Ré, la perche est en place, bien enfoncée juste en bordure du chenal. Il ne reste plus qu'à remettre de l'ordre dans les agrès et à attendre le flot pour que Clapotis appareille, après lavage, "mission" achevée. Page de droite, détail de la mise en place de la perche:hissée verticalement au palan à six brins, elle s'enfonce par son propre poids dans la berge affouillée progressivement à l'aide d'une lance à eau. La bôme et le pic ont été débordés pour faire gîter le bateau du bon côté.
Par Yves Gaubert - Familier des îles de Ré et d'Oléron, l'ancien baliseur des Phares et balises "Clapotis" a été retiré du service il y a dix-sept ans. Après être longtemps resté abandonné à l'état de quasi-épave, il a échappé à la destruction grâce à l'action de divers passionnés. Restauré de façon exemplaire, il promène à nouveau sur les Pertuis son élégante silhouette de yacht, très surprenante pour un ancien bateau de travail. Et pour lui rendre hommage, ses amoureux qui l'utilisent désormais à la plaisance savent aussi créer les occasions de lui faire revivre les gestes de son ancien métier.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée