La seconde vie des Chantiers Tramasset

Revue N°257

Le Norvac’h, un plan Staempfli de 1950, est arrivé sous le grand hangar en 2012. La restauration de ce cotre, qui devrait retrouver l’eau cette année, a été confiée aux charpentiers de l’association par son propriétaire. © Yannick Bénaben

Par Nathalie Couilloud - Héritiers du passé fluvio-maritime de la Garonne, les Chantiers Tramasset du Tourne, en Gironde, font l’objet depuis près de trente ans d’une sauvegarde exemplaire. Charpentes traditionnelle et navale s’y côtoient aujourd’hui pour réhabiliter les bâtiments et reconstruire un bateau de pays, le coureau.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée