La longue histoire des phares de l’île de Ré

Revue N°243

Vue aérienne du phare
Sur cette photo aérienne de la pointe Ouest de l’île de Ré, on distingue la vieille tour Vauban et son ancien dépôt de combustible, le phare actuel et son bâtiment annexe, et à l’arrière-plan, le sémaphore. © Jean-Marie Chauvet d'Arcizas

Par Yves Gaubert - Véritables marqueurs de l’histoire de l’éclairage des côtes de France, les deux tours des Baleines, érigées en 1682 et 1854 à la pointe Nord-Ouest de l’île de Ré – et récemment classées Monuments historiques –, sont aussi, avec Chassiron, les phares les plus visités de l’Hexagone. Un atout de taille pour la société privée à laquelle l’Administration a confié la gestion du site.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée