Par Roger Miniconi - Photos de Michel Thersiquel- Contrairement aux touristes qui se pressent chaque été sur les plages et les calanques de la Corse (miraculeusement préservées, mais pour com­ bien de temps ?), une majorité d'insulaires a longtemps tourné le dos à la mer et dédaigné ses produits. Pour ces paysans et ces montagnards, le littoral est l'univers des autres, des hommes venus d'ailleurs. Pour­ tant, la vie maritime a toujours existé en Corse, atteignant même à un développement et à des fonnes remarquables dans ce-naines régions comme le Cap Corse, qui mériterait une étude à part entière. Mal connue, encore peu étudiée, elle fait bel et bien partie de l'identité de l'île. Roger Mini­coni, conservateur de la Réserve naturelle des archipels des Cerbicale et Lavezzi *, évoque ici l'histoire de la pêche corse, et à travers elle, celle d'une population littorale fortement marquée d'influences extérieures - principalement génoise et napolitaine. Un second article fera le point sur la pêche actuelle. Souhaitons que d'autres études viennent compléter nos connaissances, notamment sur les bateaux traditionnels et les activités de cabotage de l'île.