Vito Dumas : le matamore

Revue N°230

Outre quelques paysages glanés au cours de ses escales, le peintre Vito Dumas est surtout inspiré par le spectacle de la mer et de la lutte livrée par son bateau contre les éléments. © coll. famille Dumas

par Xavier Mével - Il traverse l’Atlantique à bord d’un 8 m JI épuisé, boucle le premier tour de monde en solo par les trois caps, rate presque tous ses atterrissages, frôle la mort par inanition faute de vivres suffisants… Ce marin argentin compense son insouciance par un culot monstre.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée