Sterenn : une baleinière à l’américaine

Revue N°158

Sterenn au vent arrière par bonne brise dans le golfe du Morbihan. A partir de force 4, mieux vaut prendre un ris dans la grand voile de la baleinière.
Par Gilles Maillot - Au terme d'une carrière de marin de commerce, Bruno de La Mon­neraye a jeté l'ancre à proximité du Blavet, non loin de Lanester, dans la banlieue de Lorient. Ce passionné de ba­teaux traditionnels, et plus particulière­ ment d'embarcations aptes à naviguer aussi bien à la voile qu'à l'aviron, se de­vait d'occuper sa retraite sans perdre le goût des embruns. La petite pirogue mal­gache, qu'il avait ramenée de la Grande­ Ile lors d'une escale tropicale, ne pouvait évidemment convenir à un véritable pro­ gramme de navigation en équipage dans les eaux bretonnes. Aussi se met-il à la recherche de l'embarcation adéquate, obligatoirement armée par plusieurs équi­piers car notre homme a le sens du par­tage, et surtout capable d'affronter une mer formée; bref, un bateau marin !

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite