Les chaluts à perche de l’estuaire de Vilaine

Revue N°158

Au premier plan, un bateau de transition entre voile et moteur, toujours armé de son chalut à perche. Derrière, un chalutier à moteur des années cinquante.
par Gilles et Nicolas Millot - Alors que le chalut à panneaux s'est partout imposé depuis longtemps, quelques pêcheurs de Billiers continuent de traîner l'ancien chalut à perche dans l'estuaire de la Vilaine. Ces « derniers des Mohicans » appartiennent à une communauté qui, durant tout le me siècle, chaluta à bord de chaloupes, remplacées après la Grande Guerre par des sloups à corne, avant l'adoption de petits chalutiers à moteur. Le temps de la voile est évoqué grâce aux souvenirs d'un ancien marin qui fut mousse sur un sloup dans les années trente, tandis qu'un reportage sur les deux ultimes pinasses traînant encore leur « livarde » en châtaignier témoigne de cette étonnante survivance.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite