Relève sur le Sandettié

Revue N°41

BF6 ou Sandettié, le dernier bateau-feu français à poste en janvier 1989. Les nombreux changements d'affectation ont conduit à améliorer au fil des ans le principe des couleurs appliqué aux bateaux-feux. D'abord rouges, puis rouge et noir, ces bâtiments ont ensuite été intégrés aux systèmes de balisage cardinal et latéral. Comme n'importe quelle bouée ou tourelle, les coques étaient alors peintes aux couleurs de la marque représentée (dans l'ancien système de balisage). Ainsi, le Sandettié était-il peint de bandes horizontales noires et blanches (cardinal Nord), le Bassurelle de bandes horizontales rouges et blanches (cardinal Sud), le Dyck, en rouge à bandes verticales blanches (marque d'atterrissage). Mais, à partir de 1969, pour les rendre facilement interchangeables, tous les bateaux-feux ont été peints en rouge.
Par Serge Lucas - Dans l'article qui précède, nous avons suivi les évolutions et les améliorations apportées au balisage des bancs-, de Flandre durant plus d'un siècle d'activité des bateaux-feux. Le dernier d'entre-eux, le Sandettié, va très prochainement et définitivement quitter son poste. En janvier dernier, Serge Lucas a partagé quelques heures avec l'équipage et vécu une des ultimes relèves.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée