Red ar Mor, un petit sloup de famille

Revue N°121

Red ar Mor, Douarnenez, sloup, Michel Philippe
Flèche amené et grand voile à un ris, marchant fort, le petit sloup porte la toile du temps - un bon force 4 - et passe en force dans la mer formée. © Benoît Stichelbaut

Par Gwendal Jaffry - Construit en 1943 pour un pêcheur de Camaret, ce caseyeur est acquis dix ans plus tard par Bernard Philippe, un médecin de Douarnenez. Depuis lors, le “Red ar Mor” n’a jamais quitté cette famille ni cessé d’explorer sa baie. Aujourd’hui, sous la houlette de Michel Philippe, les enfants de la quatrième génération découvrent les joies de la voile traditionnelle à bord du petit sloup à corne, aussi fringant qu’au temps de leur arrière-grand-père.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite