Les ports-abris du cap Sizun

Revue N°161

Le mur-digue construit en 1885 entre deux gros rochers a rendu plus sûr le mouillage de Bestrée. Sommaires en apparence, les divers aménagements construits au fil des ans facilitent le travail des usagers du petit port-abri de la pointe du Raz. Ci-dessous, le déchargement de la benne du téléphérique.
Par Erwann Lefilleul - Situé à l'extrême Ouest du Finistère, face au raz de Sein, le cap Sizun est un longeron rocheux bordé de hautes falaises, battues de plein fouet par les tempêtes d'hiver Sur cette côte sauvage, la légende évoque davantage les méfaits des pilleurs d'épaves que la réalité des activités nautiques locales. On y trouve pourtant tout un chapelet de minuscules ports-abris, vestiges d'une époque plus faste de la petite pêche. Aller à leur découverte, c'est s'imprégner de l'obstination et de l'ingéniosité des autochtones, qui ont su se donner les moyens -- d'exploiter des sites aussi inhospitaliers. C'est aussi, l'occasion de rencontrer l'équipage du dernier caseyeur de Bestréé, l'un de ces havres à l'intimité surprenante dans un cadre aussi grandiose.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée