Les gabariers de Rance : une communauté de marins-négociants

Revue N°14

Les fagots, disposés en gigantesques tas au bord du "ruet" seront chargés directement sur la gabare, échouée ici dans la souille à Desvaux. On distingue le clayonnage et les renforçages en pierre qui protègent le havre contre le flot. Remarquer les deux canots armés également au bornage.
Par Denis-Michel Boëll - Axe de pénétration immémorial des hommes et des marchandises vers la Haute-Bretagne intérieure, l'estuaire de la Rance a longtemps constitué pour Saint-Malo un arrière-pays nourricier. Ainsi, les gabariers de Pleudihen, véritable communauté de marins-négociants, assurent-ils jusqu'au début du siècle le ravitaillement de Saint-Malo en bois de chauffage. Leurs gabares échouées dans les souilles, les montagnes de bois et de fagots venus des forêts avoisinantes, marqueront le paysage de l'estuaire. En opérant une synthèse entre l'enquête sur le terrain, le travail en archives et l'analyse de la bibliographie, Denis-Michel Boëll ouvre la voie à un type d'article nouveau et stimulant une véritable ethnohistoire maritime, qui devrait entraîner d'autres études, partout sur la côte.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée