Les caboteurs de l’île d’Yeu au XVIIe siècle

Revue N°90

Détail d'un ex-voto, conservé en la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle, représentant le Suzanne-Maiguerite, petit brick de cabotage en perdition. Quoique légèrement plus tardif (1768), il évoque bien les plus fortes barques qu'utilisaient les marins de l'île d'Yeu et les périls qu'ils encouraient.
Par Jean-François Henry -Chacun sait que l'île d'Yeu fut, dans un passé récent, un important centre d'armement à la pêche thonière. Mais l'essor qu'elle connut au XVIIe siècle grâce au négoce et à une importante flottille de caboteurs est une page de son histoire souvent ignorée que nous présente ici Jean-François Henry, un historien particulièrement attaché à l'île d'Yeu.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée