Les caboteurs de Carteret au XVIIIe – La vie maritime : un survol historique

Revue N°7

Cette belle carte anglaise du XVIII' siècle dressée par Jeffries pour l'Amirauté Britannique évoque bien la dualité des rapports entre les havres du Cotentin et les îles si proches : des liens commerciaux privilégiés, mais aussi de fréquents conflits qui paralysent l'activité maritime.
Par Jean Barros - Depuis quinze ans, Jean Barros fouille les archives, explore les manoirs d'armateurs et les humbles maisons de matelots, suit à la trace les barques de cabotage de son pays d'élection : Portbail et Carteret, petits ports très ordinaires de la côte Ouest du Cotentin. Jamais l'activité maritime n'a pris un très grand développement sur cette côte défavorisée ; elle est représentative de la réalité quotidienne du littoral français sous l'ancien régime. A côté des grands centres d'armement, ont existé de tous temps des centaines de petits havres où l'on vit tant bien que mal du métier de marin. La seconde partie de cet article consacrée à la vie des gens de mer paraîtra dans un prochain numéro ; après Le Conquet, Dunkerque et Carteret, le Chasse-Marée continuera à publier des textes de qualité sur l'histoire des ports des côtes de France, humbles ou glorieux, paisibles ou combatifs, pleins de vie ou de oubliés. Avec un objectif à long terme : restituer l'image authentique et multiforme de notre vraie tradition maritime.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée