Les battelli de Carloforte

Revue N°290

Carloforte Sardaigne minerai battelli Tabarka galanzieri
Dernier survivant découvert, Machiavelli, avait été tellement défiguré qu’il a été difficile de l’identifier. Mais les archives sont formelles : il s’agit bien d’un battello, et même du plus ancien puisqu’il a été construit en 1869. À le voir aujourd’hui, pimpant comme un yacht, on se rend bien compte que sa restauration n’était pas loin de ressembler à une reconstruction. © Silvano Silvia
par Giovanni Panella - Venus de Gênes via l’île de Tabarka, en Tunisie, les habitants de Carloforte, le port de San Pietro, une île au Sud-Ouest de la Sardaigne, transportaient le minerai exploité sur la côte sarde à bord d’une flotte de battelli dont seules quatre unités ont survécu.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée