Les bateaux de roseau

Revue N°260

Par Jean-Louis Tallec - Vieux comme le monde, utilisé jadis sur de nombreux plans d’eau, le bateau en roseau subsiste encore dans certains pays. Au Pérou, on trouve le caballito de totora et, en Bolivie, sur le lac Titicaca, le balsa de totora, dit yampu en indien aymara. Paolino Esteban, célèbre constructeur de yampus, révèle son savoir-faire ancestral.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite