L’épopée maritime : 1798 l’expédition d’Egypte

Revue N°120

Un autre aspect, plus serein et organisé, de l'embarquement à Toulon de l'Armée d'Orient. On remarquera, outre les bâtiments mouillés en rade, les na-vires en chantier ou en radoub, une machine à mâter et, au milieu du bassin, ce qui semble être une machine à curer la vase.

Par Jean-Marie Homet - Il y a tout juste deux siècles, le 5 mars 1798, le Directoire envoyait Bonaparte en Egypte avec pour instructions de "chasser les Anglais de toutes les possessions de l'Orient, couper l'isthme de Suez et améliorer, par tous les moyens, le sort des naturels de l'Egypte". Grâce à la participation de nombreux savants, cette expédition revêtira un caractère scientifique tel, que celui-ci éclipse encore aujourd'hui son aspect militaire. Par ailleurs, la préparation minutieuse de cette traversée et l'organisation d'un convoi de plusieurs centaines de navires constituent une véritable épopée maritime, longtemps ignorée des historiens de la Révolution.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite