Le cinquième Roux : les avantages et inconvénients de l’homonymie

Revue N°33

Zingara (collection J.-F. Régis). Parti de Dartmouth le 11 août 1885, ce magnifique yawl de vingt tonneaux arrive le 4 septembre à Marseille. Deux ans plus tard il gagne la régate du 27 novembre qui se courait autour de l'îlot du Planier. Après avoir appartenu à MM. Emilien Rocca et Gonzague Julien, ce yacht fut acheté par Guy de Maupassant qui le baptisa Bel Ami. (Détail.)
Par Hubert Poilroux - A côté des grands chemins de la peinture de marine, "Le Chasse-Marée" poursuit son exploration de l'univers des peintres moins célèbres attachés à un port ou d'une région. Bien qu'il soit originaire de Paris, c'est à Marseille que Louis Roux (1817-1903) a installé son atelier. A l'instar de Charles Leduc, peintre et portraitiste de marines nantaises, Louis Roux travaillait pour la marine marchande mais se laissait aussi volontiers solliciter par les riches propriétaires de yachts. On lui doit ainsi une série d'aquarelles qui témoignent du dynamisme régatier provençal. Louis Roux est peut-être redevable d'une part de sa notoriété au hasard de son homonymie avec la célèbre dynastie des peintres de marine, mais cela n'ôte rien de son réel talent.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée