Le chantier Aubin : du 6m50 au Muscadet

Revue N°94

En 1926, Baptiste Aubin installait son propre chantier sur l'Erdre, au niveau du pont de la Tortière. Ci-dessus, vingt-huit ans plus tard, on procède à la mise à l'eau d'un dériveur lesté de 8,50 m sur plan Aubin, construit pour Monsieur Grenapin.
Par Pierre-Henri Marin - Pendant plus de soixante ans, des bords de l'Erdre aux rives de la Loire, le chantier Aubin va lancer plusieurs centaines de bateaux de plaisance dessinés par des architectes renommés, tels Bertrand, Cornu, puis Harlé. Charpentiers de talent, maîtres de la construction classique, Baptiste, le fondateur, et plus tard ses fils, épousant toutes les mutations de la plaisance, sauront adapter leur savoir-faire aux techniques nouvelles, jusqu'à mettre en œuvre le contre-plaqué, et ultérieurement le polyester, pour la construction en série de nombreux types de dériveurs et de croiseurs — dont le célèbre et toujours vaillant Muscadet reste aujourd'hui encore le symbole du chantier nantais.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée