L’arsenal des galères de Marseille

Revue N°211

Galères en construction dans l'arsenal de Marseille. Toile attribuée à Jean-Baptiste de La Roze, 1666. Au premier plan, au fond du port, l'arsenal établi sur le plan Fourmiguier dont le mur d'enceinte est en cours d'achèvement L'extension de l'arsenal sur la Rive-Neuve, où se dresse la façade de l'hôpital des forçats, n'a pas encore été réalisée.
Par Patrick Mouton - "Il n'y a point de puissance qui marque mieux la grandeur d'un prince que celle des galères !" C'est en vertu de cette conviction, formulée par Colbert en 1665, que Louis XIV fait construire son arsenal des galères à Marseille. Grâce à quoi, pendant une soixantaine d'années, des milliers de forçats enchaînés vont s'échiner à tirer sur le bois mort.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée