Par Gwendal Jaffry - En poussant les portes de l’Université de Bretagne Sud qui héberge le laboratoire de Christophe Baley, je pensais qu’on allait discuter coques de navires en lin et biorésines. Mais ce scientifique m’a vite embarqué dans un voyage à travers champs… et pas seulement au sens figuré. Car s’il est devenu un spécialiste des matériaux composites issus des plantes à fibres, notamment dans leur application au nautisme, son travail l’a amené bien plus loin, de l’étude des cycles de vie aux besoins de l’humanité, en passant par les fantastiques perspectives qu’offre le biomimétisme… C’est vaste, c’est riche, et pas seulement parce qu’on a aussi discuté orties et radeaux de survie.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.