La fascination des pôles : de Jean-Baptiste Charcot à Paul Emilie Victor

Revue N°205

ses voiles mises à sécher au soleil, le Pourquoi-Pas?a mouillé à Port-Circoncision, l'anse de l'île Petermann où il va hiverner.

Par Sergi khan - Après sa première expédition antarctique à bord du « Français » (CM 186), Jean-Baptiste Charcot fait construire le « Pourquoi-Pas ? » - dont on célèbre cette année le centenaire du lancement - et retourne vers le Sud pour un second hivernage. Un quart de siècle plus tard, il accueille à son bord le jeune Paul-Emile Victor pour sa première mission au Groenland. Une carrière s'achève, une autre commence, chacune électrisée par ce mystérieux magnétisme des pôles.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée