La dghajsa de Malte

Revue N°148

Franz Mercusa est l'un des derniers dghajsamen de Grand Harbour. Comme ses prédécesseurs, il borde deux avirons et nage debout, face à l'étrave. Mais désormais, seuls les appareillages et accostages se font à l'aviron, le moteur hors-bord, fixé latéralement, s'étant généralisé à la fin des années soixante.
Par Joseph Muscat - Depuis la nuit des temps, les différents ports de Malte ont été servis par une flottille de « dghajjes », élégantes barques de passage propulsées à la rame. Cette singulière embarcation méditerranéenne porte évidemment la marque des constructeurs locaux, mais elle témoigne aussi de l'influence des nombreux peuples qui se sont succédé sur cet archipel très convoité : Phéniciens, Arabes, Siciliens, Français, Britanniques. Cet article retrace l'évolution de la « dghajsa » au fil des siècles et présente le travail de ces bateliers maltais dont l'activité était régie par une réglementation draconienne, notamment au temps de l'occupation britannique, lorsque nombre de « dghajsamen » œuvraient au service exclusif de la Royal Navy.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée