La coquille, bivalve sentinelle

Revue N°318

Dans la main du scaphandrier biologiste, la coquille en majesté darde vers nous ses multiples petits yeux bleus, au-dessus de la « lèvre » supérieure du manteau, également bordé des tentacules qui assurent le toucher, l’ouïe et l’odorat du bivalve.
Dans la main du scaphandrier biologiste, la coquille en majesté darde vers nous ses multiples petits yeux bleus, au-dessus de la « lèvre » supérieure du manteau, également bordé des tentacules qui assurent le toucher, l’ouïe et l’odorat du bivalve. © Erwan Amice/CNRS

Par Laurent Chauvaud - Avez-vous déjà plongé votre regard dans ses dizaines d’yeux bleus électriques ? Avez-vous admiré sa danse agile ? Très sérieusement, avez-vous prêté l’oreille au « chant » de la coquille Saint-Jacques ? Voilà des décennies que Laurent Chauvaud étudie et célèbre ce mollusque plein de ressources, apparu voici 25 millions d’années. Quand le scientifique se pique de gratter sous la coquille, il finit par y lire, comme dans un journal, la chronique quotidienne des fonds où elle s’est établie. Des milliers d’années d’archives sur la Température de l’eau, le plancton… Sans oublier les pollutions humaines et les bouleversements climatiques à l’œuvre.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée