Jacques Burel à Ouessant : Portrait d’une île éternelle

Revue N°13

A bord du Moalenez. 1945.

"Je suis allée à Pern, malgré la fièvre. Il faisait un merveilleux après-midi hier. Une brume légère, juste ce qu'il faut pour adoucir les lointains et donner à la mer une teinte gris bleu pétrole assez indéfinissable. Il y avait un reste de tempête, ce qui, joint à la grande marée donnait des vagues hautes, turquoise et neige, qui déferlaient sans méchanceté. Une herbe vert vif haute et tendre, des armerias maritimes tout roses partout fleuris et des silènes blancs par touffes sur leur masse de feuillage grisâtre. Et à la hauteur de mon oeil, dans un creux de roches, un jardin miniature fascinant. Voilà la vie, le calme, où l'agitation de la mer elle-même n'est que décor sonore." Barba Chalm.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée