Houat, l’île des pécheurs

Revue N°82

L'île de Houat, granitique et très découpée, vue par l'Ouest. On voit au premier plan et de gauche à droite de la photo, la pointe Beg er Vachif (proche du passage du Béniguet), l'île Guric et l'île Séniz. A l'arrière-plan, on distingue les maisons du bourg et le port Saint-Gildas.
Par Serge Lucas - Fermant le Sud-Ouest de la baie de Quiberon, avec Hoedic sa voisine et un chapele de récifs et d'îlots de moindre importance, Houat affiche sa singularité. Contrairement aux autres îles du littoral, elle ne souffre pas de l'exode de se habitants. La majorité d'entre eux vivent de la pêche artisanale, qu'ils pratiquent proximité dans des parages difficiles mais riches en poissons et en crustacés. Bien que la vie quotidienne sur ce joyau des côtes bretonnes ne soit pas exempte des' difficultés propres à l'insularité, les Houatais y restent très fortement attachés, e savent encore résister aux sirènes d'un développement touristique parfois bien envahissant dans cette région. Sans la pêche, la Bretagne serait-elle encore la même ?

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée