Entretien avec Léon Lucas patron du Cadoudal

Revue N°1

Le Nominoé II de Lorient, patron Léon Lucas fils (debout, de face) au large de Belle-Ile. Ce bateau en bois de 13 m possède un pont très dégagé qui facilite largement le travail à bord.

La tradition au futur

Dès son premier numéro, le Chasse-Marée publie un ensemble de textes importants sur la pêche contemporaine . Cet entretien avec Léon Lucas, futur patron du Cadoudal, une des trois premières goélettes mixtes ultra-modernes en construction à Lorient, illustre ainsi parfaitement noue démarche. Le père de Léon Lucas, âgé de 73 ans, a été et reste l'un des meilleurs patrons ligneurs de Pen-Mané (en Locmiquélic). Il a commencé sa carrière sur les canots «minahouëts» : des bateaux creux gréés d'une misaine et d'un taillevent qui allaient pêcher le merlan ou le maquereau à la ligne en-dehors de Belle-Ile. C'est lui qui a fourni les plus précieux renseignements concernant cette activité à l'équipe d' Ar Vag (voir tome III à paraître). C'est lui qui a transmis toutes ses connaissan­ces héritées, tous ses acquis personnels à son fil.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite