En mer avec Simenon

Revue N°318

avec l’Ostrogoth, les Simenon voyagent dans le Nord de l’Europe. Georges est ici avec son épouse Régine Renchon, dite « Tigy », à bord de la jolie petite annexe, gréée d’une voile au tiers bômée, en Hollande où l’écrivain passe « deux des plus belles années de sa vie ». © Collection Simenon.TM © Simenon.RM

Par Nathalie Couilloud  - Après ses premières navigations sur les fleuves et les canaux de France (CM 317), Georges Simenon n’a pas tardé à prendre le large, à la barre de son cotre L’Ostrogoth. Par la suite, chaque occasion lui sera bonne pour embarquer, sur des paquebots, ou sur une goélette en Méditerranée… Son profond respect pour les gens de mer, à commencer par les plus modestes, transparaît toujours dans ses livres. Pêcheur assidu, le romancier qui se rêvait en « raccommodeur de destinées », n’oubliait pas que dans la mer cruelle comme ailleurs, les gros poissons mangent les petits.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°318 Réservé aux abonnés

« À la ligne »

Joseph Ponthus - À la sortie de l'atelier de marée où il est employé comme intérimaire, un ouvrier « à la ligne »... Lire la suite