Par Gilles Millot - A en croire certains, l'art populaire maritime ne serait plus aujourd'hui qu'affaire d'antiquaires et de musées. Mais au "Chasse-Marée", on sait bien qu'il n'en est rien. Dans les ports, la tradition qui depuis toujours incite les gens de mer à réaliser de leurs mains, avec les moyens du bord, objets, maquettes ou peintures, parfois naïves, très souvent précises et émouvantes, est encore bien vivante. Mais ces artistes marins, aujourd'hui comme hier, sont gens discrets : combien de fois n'avons nous pas salué René Urvois ou André Berlivet sur les quais, sans soupçonner toute la richesse et l' importance de leur témoignage pour la mémoire de la communauté des pêcheurs de Douarnenez ? Puisse cet article leur rendre, à eux et à tous leurs pareils, l'hommage qu'ils méritent.