Chryssopigi, un randonneur de haute mer

Revue N°266

Conçu initialement pour la petite randonnée, l’hydraiki a révélé au fil des années son aptitude à la croisière pour peu que l’on s’accommode de conditions de vie à bord assez spartiates. © Nic Compton

Par Nic Compton - Cela fait dix ans que Panos Hassapis sillonne la mer Égée à bord de ce voilier de 6 mètres de long, dessiné et construit par son ami Nikos Daroukakis, qui s’est inspiré du canot creux traditionnel de l’île d’Hydra, sans se priver d’emprunts exogènes pour adapter l’esquif à son programme de croisière.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite