Amnésie maritime nantaise

Revue N°185

Le Belem au pied de la grue Titan, deux Monuments historiques témoignant de deux époques marquantes de l'histoire maritime nantaise: une image trop rare, le port de naissance du dernier trois-mâts barque français ne faisant guère d'efforts pour le recevoir dans de bonnes conditions.
Par Edmond Guibert - Tous les sondages le confirment : Nantes est l'une des villes françaises où il fait le plus bon vivre. Une cote d'amour pleinement justifiée par le dynamisme d'une agglomération innovante, notamment dans le domaine des transports urbains (tramway, et bientôt navibus) et de la culture ("Les Rendez-vous de l'Erdre", "Les Allumées", "La Folle Journée", "Royal de luxe"). Mais la médaille a son revers : à vouloir ainsi aller de l'avant, la cité ligérienne risque de perdre de vue tout un pan de son identité maritime et fluviale. *

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée