A Oostduinkerke, les derniers pêcheurs à cheval

Revue N°14

Maurice Denecker et Lise, son Brabandère, avancent dans les rouleaux parallèlement au rivage. L'homme et le cheval sont unis dans le même geste, pendant chaque trait de chalut, qui dure environ une demi-heure. Quand la vague déferle, Lise relève la tête pour éviter les embruns, Maurice relève son col... Le dressage de ces chevaux consiste surtout à les habituer au ressac, et à doser leur effort en fonction de la houle.
Par Serge Lucas - Sur la plaine abandonnée par la Mer du Nord à marée basse, au pied des dunes de sable, les pêcheurs de crevettes à cheval d' Oostduinkerke restent les derniers à pratiquer une forme de pêche qui remonte au Moyen-Age. L'homme et le cheval, en équipages nombreux autrefois, traînaient leurs filets sur les plages de la Mer du Nord. Ces derniers représentants d'un métier côtier séculaire où l'homme et l'animal unissent leurs efforts pour survivre dans leur environnement naturel participent aujourd'hui, pendant les mois creux, à l'animation estivale.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée