La vie des multicoques de course est un paradoxe ! Après avoir été l’objet de toutes les convoitises et bénéficié de sacrifices extrêmes, ils sont abandonnés, oubliés ou maladroitement transformés en “autobus” de promenade. Leur destin est souvent la destruction ou le naufrage.

Ils ont écrit les pages les plus échevelées de la course au large. La grâce, l’équilibre de ces engins ont créé un lien durable avec le public et élevé leurs skippers au rang de légendes sociales. Ces bateaux pressés ont constitué leur patrimoine en moins de 40 ans, forgé dans le courage, l’audace et le génie humain, mais ces créations éphémères sont fragiles !

La solution d’avenir pour ces oiseaux du large n’est pas le musée mais “l’esprit de conservatoire”. Ils doivent naviguer. Les amoureux des multicoques savent que ces vétérans sont en danger ! Leur témoignage sportif et architectural est précieux.

Depuis une décennie, des initiatives de sauvegarde ont été menées en France, en Angleterre, en Espagne, aux USA… En 2005 et 2006, une poignée d’amoureux a décidé de se réunir autour de régates de démonstrations. Les deux premières manifestations furent de vrais succès spontanés et populaires. La présence de VSD, Moxie, Umupro Jardin, Région de Picardie a généré une osmose magique autour de laquelle s’est créé le mouvement Golden Oldies Multihulls qui soutient et fédère les actions individuelles de protection du patrimoine de la course au large en multicoque.

NEWSLETTER N°48