Quand Rochefort redécouvre son patrimoine

Revue N°83

Par Yves Gaubert - Vers 1960, Rochefort est une ville "insalubre, triste et pauvre". L'arsenal qui fut son premier employeur; est fermé depuis des décennies, et l'économie marche au ralenti. Là où se dressaient les superbes bâtiments du XVIIe siècle, ce ne sont plus que ruines, ronces et friches industrielles. Aujourd'hui, Rochefort a retrouvé sa fierté; l'immense corderie, restaurée, est devenue un centre culturel, les formes de radoub envasées ont été déblayées, la ville est pimpante et puise dans son riche passé maritime une nouvelle dynamique. La réhabilitation du patrimoine de Rochefort est une incontestable réussite, fruit d'un ambitieux projet municipal lancé voilà vingt ans. Elle peut servir d'exemple à bien des communes maritimes ou fluviales : d'ici à 1996, le concours "Patrimoine des côtes et fleuves de France" leur fournit un cadre idéal pour présenter leurs réalisations.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée