Navires de pierre : à la découverte des bateaux sculptés du Finistère

Revue N°8

Par Josick Peuziat  - La Bretagne des années 1500 entame un siècle difficile. Après une période faste — certains historiens parlent de son âge d'or - elle reste relativement épargnée par les misères du temps. A l'écart des guerres franco-anglaises, la marine bretonne bénéficie d'une conjoncture économique incertaine, où ses tonnages moyens et l'audace de ses marins font merveille. Un siècle durant, les Bretons ont armé une flotte marchande considérable. Fortement implantée sur la route des vins entre Bordeaux et l'Angleterre, elle est majoritaire à Arnemuiden, porte des Flandres. Grâce à l'appoint de la pêche au merlu, aliment de sècheries importantes, les gens de Cornouaille et surtout de Penmarc'h jouent un rôle essentiel dans cette activité, qui va disparaître dans des conditions encore mal connues. Aujourd'hui demeurent, hiératiques et superbes, des centaines de monuments religieux édifiés à cette époque. Sculptés dans la pierre du pays, les navires immobiles des églises du Finistère nous content seuls cette fabuleuse aventure. Avec la précision et le scrupule de l'archéologue, Josick Peuziat les a recensés un à un ; en révélant ce patrimoine qui vaut un pélerinage, il nous aide à rêver l'histoire.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée