Naviguer autrement : Le renouveau des bateaux traditionnels

Revue N°14

La chaloupe trégoroise An Durzunel a été construite pour une école de voile. Elle permet un apprentissage collectif, au sens le plus large : initiation à un véritable langage maritime, utilisation d'un bateau dans son milieu géographique, acquisition d'une véritable culture maritime.

Par Alain Faudon - Ceux qui observent avec attention la vie de la côte sont frappés par un nouveau phénomène : lors des fêtes de l'été, les bateaux traditionnels jouent un rôle étonnamment rassembleur. Comme si la mémoire qu'ils portent - vocabulaire, gestes, matériaux - parlait à tous. L'histoire précipitée de la plaisance des vingt dernières années avait voulu les oublier. Aujourd'hui, ils reviennent en force, et pas seulement pour les amateurs de pittoresque. Ce mouvement ne concerne pas que les propriétaires ou les utilisateurs de ces bateaux. Notre pays redécouvre la richesse et la diversité de sa tradition maritime. Chacun, pour peu qu'il aime la mer, sent que ces bateaux font partie intégrante d'une culture millénaire. A cet égard, ils appartiennent à tous. Une nouvelle plaisance, intelligente, sensible, volontariste, créative, est en train de renaître. Elle n'est pas réservée à une élite ou à des marginaux, et aucun matériau n'a droit au monopole.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée