Les traversiers de la Gironde

Revue N°

Mis en service en avril 2002, le bac La Gironde, deuxième du nom, assure avec L’Estuaire le passage entre Royan et Le Verdon. Leur rotation aller-retour dure une heure et demie. © André Linard

Par Michel Rapeau et André Linard - L’estuaire de la Gironde est d’une dimension unique en France. Ses 625 kilomètres carrés le placent loin devant ceux de la Loire et de la Seine, l’un et l’autre quelque dix fois plus petits. Aucun pont ne l’enjambe, aussi est-ce en bac qu’on le franchit depuis le milieu des années 1930.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite