Gyptis, un bateau cousu main

Revue N°259

la barque Gyptis, issue de l’étude de cette épave, au cours de ses premiers essais, en 2013. © Loïc Damelet/CNRS-CCJ

Par Patrick Mouton - Vingt ans séparent la découverte, près du Vieux-Port de Marseille, de l’épave d’une barque grecque vieille de 2 600 ans et les premiers essais de Gyptis, sa réplique. Vingt ans qui ont permis aux scientifiques de retrouver des savoir-faire oubliés comme l’art de ligaturer les bordages et les émotions de la navigation telle qu’elle était pratiquée dans l’Antiquité.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée