Les ports-abris de l’île Lewis

Revue N°199

Les sgoths sont conçus pour affronter les rouleaux, mais l'atterrissage exige une parfaite synchronisation entre le patron à la barre et l'équipage aux avirons, qui doivent maintenir le cul du bateau perpendiculaire à la lame. Dès que la quille talonnera, l'homme d'avant , à cheval sur la lisse, sautera dans l'eau pour aller poiler l'ancre à terre
Par Serge Le Floch - Poursuivant son voyage aux Hébrides (CM 117), Serge Le Floch présente les précaires abris où les pêcheurs du Nord de l'île Lewis dont la vocation maritime fut parfois dictée par leurs « landlords » halaient leurs sgoths après chaque marée.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée