Les lanches de Mauritanie

Revue N°245

Vue de haut d'un bateau de pêche Mauritanie
Retour de pêche à R’Gueiba. Remarquer la bastaque dont le capelage fait aussi office de rocambeau pour l’antenne. © EN haut/Marion Broquère & Simon Nancy

Par François Renault - Les Imraguens, le peuple de la mer des côtes sahariennes, ont adopté voici plusieurs décennies les bateaux des pêcheurs canariens venus dès le XVIe siècle exploiter le banco saharino qui s’étend du Nord de Nouadhibou jusque dans les eaux du banc d’Arguin. Il y a une quinzaine d’années, un programme a été mis en place pour restaurer ces lanches, mais aussi former des charpentiers.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée