La légende de Saint-Géran

Revue N°245

peinture d'un navire échoué
La Mort de Virginie, huile sur toile (détail) de Joseph Vernet, 1789, conservée au musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg. © misée de la Cie des Indes/ville de Lorient/cl G. Broudic

Par Isabelle Guillaume - Paul et Virginie, une pastorale exotique parue à la veille de la Révolution française, a offert la postérité à Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814). Ce mince roman  a transformé le naufrage du Saint-Géran en un mythe qui nourrit encore l’imaginaire contemporain.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée