Les harenguiers de Fécamp : Le temps de la voile

Revue N°35

Plusieurs lougres harenguiers sont présents sur les lieux de pêche, surveillés semble-t-il par les gardes-pêche embarqués sur le sloup. Les mâts du bâtiment du premier plan sont complètement amenés, et l'équipage vire sa tessure pat l'avant du bateau. Ce dernier reste ainsi bien bout au vent et à la lame. Cette technique adoptée par tous les navires pratiquant la pêche de dérive a suscité l'apparition de gréements bien particuliers, toujours caractérisés par une mâture aisément amovible. Cette belle gravure de Garneray a été publiée en 1837 dans la France maritime.
Par William Morgan - Avec la pêche au hareng à Fécamp au temps de la voile, "Le Chasse-Marée" aborde l'un des chapitres les plus importants de l'histoire des pêches de l'Europe du Nord. Mais il reste beaucoup à dire sur cette activité qui a nourri tant d'hommes depuis les incursions saxonnes jusqu'à notre ère. A Fécamp, les anciens, qui ont traqué le hareng des Shetland à Antifer sur le pont des voiliers, ne sont plus aujourd'hui très nombreux : il n'est que temps de les écouter et de transmettre leur témoignage. William Morgan, peintre normand passionné par la mer et les bateaux, s'y est employé.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée