Par Hugues Buchard et Gérard Le Roux -Alors que leurs ancêtres redoutaient surtout les naufrages et les pirates (CM 138), les derniers Fabre doivent apprendre à manœuvrer dans les couloirs de la Bourse et des ministères. A ce jeu-là, Léon Fabre et ses trois fils, qui reprendront le flambeau après la Seconde Guerre mondiale, vont passer maîtres. Mais le véritable empire qu'ils ont ainsi réussi à bâtir, en absorbant les compagnies concurrentes, s'écroulera comme château de cartes dans le naufrage généralisé de notre marine marchande.