Le canot saintois de Marie-Galante

Revue N°173

Le canot saintois Les Trois Vertus. Manoeuvrer un si petit bateau propulsé par une telle surface de toile requiert une grande dextérité, même si le centre de voilure reste assez bas.
Par Jean Le Bot - A l'Est de l'arc Caraïbe, l'archipel de la Guadeloupe est constitué de plusieurs îles, dont les Saintes et Marie-Galante, berceaux d'un bateau très typé, le canot saintois. Fines et très toilées, construites de façon très soignée aux Saintes et beaucoup plus rustique à Marie-Galante, ces embarcations étaient encore, il n'y a pas trente ans, utilisées pour la pêche et la régate, avant d'être détrônées par le moteur et de disparaître.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite