La surveillance maritime aérienne : poursuivre les pollueurs et sauver des vies

Revue N°188

avion d'affaires à l'origine, le Falcon 50 reconverti se révèle parfaitement adapté aux missions de surveillance maritime ici aux abords de sa base.
Par André Linard - Recherche de navires en détresse et de naufragés, poursuite de bâtiments pollueurs, contrôle des approches littorales et portuaires, lutte contre les narcotrafics... autant de missions de service public et de sauvegarde maritime, qui, s'exerçant très au large, sont dévolues aux avions de la Marine nationale, basés près de Lorient. Embarquons à bord d'un Falcon 50 de la flottille 24 F, pour une patrouille de routine au-dessus du golfe de Gascogne.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée