La contrebande en Bretagne

Revue N°231

Huile sur toile de Louis Gabriel Eugène Isabey (1803-1886), représentant des contrebandiers occupés à embarquer des marchandises. Tableau conservé au musée de la Chartreuse, à Douai. © photo Josse/Leemage

par Albert Laot - L’histoire de la contrebande épouse les soubresauts de la grande Histoire. Le dynamisme des trafics illicites – de sel, de tabac, d’alcool… – et la vigueur de leur répression sont souvent les prémices de soulèvements populaires hostiles à un pouvoir central trop prompt à prélever sa dîme dans la besace des manants. Avec sa façade maritime longue et tourmentée, la Bretagne est le pays de Cocagne des fraudeurs, malgré les rondes incessantes des gabelous.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée