Par Thierry Vincent- Lorsque le phoque est enfin porté sur la liste des espèces protégées en France (1972), il a disparu depuis belle lurette de nos côtes, vaincu surtout par la forte pression d'une chasse excessive. Les veaux marins dont la plus importante colonie avait établi ses quartiers en baie de Somme, étaient considérés comme des animaux nuisibles à la pêche. C'est à ce titre que quelques chasseurs locaux les pourchassaient. Mais à la fin du XIXe siècle, à une époque où leur population était déjà en nette régression, la chasse aux phoques devint un sport très prisé des estivants. Thierry Vincent, du Museum d'histoire naturelle de la ville du Havre, évoque ici les techniques singulières de ce loisir, presque méconnu, qui devait allier l'adresse du chasseur à l'habileté manoeuvrière de son matelot.